La technique : Un élément clef de l’apprentissage du piano


La technique, le style et le toucher sont des éléments-clefs de toute activité artistique, et ils jouent un rôle essentiel dans le bon apprentissage du piano. C’est en développant ces différents aspects dans la pratique de son instrument que le pianiste se donne les moyens de transcrire sa personnalité et son originalité dans son jeu.

Pour atteindre le niveau de jeu d’un pianiste professionnel, voire d’un virtuose du piano, plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Une des premières choses d’importance concerne la position des mains. Les débutants ont tendance à se crisper sur leur instrument. Au contraire, c’est une position de main détendue qu’il faut privilégier.

Ni les doigts ni les poignets ne doivent pas être raides. Ils sont légèrement voûtés (comme s’il tenait une balle) pour permettre une rapidité d’exécution et une réactivité aux touches maximales.

Pour acquérir cette souplesse au niveau des mains, c’est tout le corps du pianiste qui doit être bien positionné.  Ses pieds sont à plat, son dos est bien droit sans être rigide, ses épaules sont libres et souples et ses coudes sont à la hauteur du clavier.

De cette manière, la fluidité du jeu est favorisée. Sur ce point, il faut noter que les doigts sont liés entre eux, par la musique. En d’autres termes, lorsqu’un doigt s’abaisse, les autres se relèvent. Il ne doit pas y avoir de « silence » entre deux notes, de même que des notes séparées dans une mélodie ne doivent pas se chevaucher, sous peine de perdre ce qui fait l’essence de cette mélodie.

Un autre facteur à prendre compte concerne la musculature des doigts. Celle-ci détermine la vélocité d’exécution des notes, qui doit être répartie de manière égale entre tous les doigts. Les index et majeurs sont généralement plus musclés que les autres doigts. Il faut s’exercer en prenant en compte cette particularité, pour développer chez les autres doigts des qualités qui ne s’acquièrent qu’au fil d’un travail régulier.

Enfin, le pianiste doit s’efforcer de favoriser l’équilibre sonore entre les mains droites et gauche. La plupart des partitions de piano sont écrites pour la main droite. La main gauche joue souvent un rôle quelque peu « secondaire », d’accompagnement, qui ne doit pas prendre le dessus sur la main droite. Doser exactement l’intensité sonore des jeux des deux mains demande de l’expérience soutenue par un travail technique précis.

En développant votre technique, vous vous ouvrez des champs de jeux toujours plus vastes, jusqu’à devenir un véritable virtuose si c’est votre objectif !

Apprendre le piano sans connaître le solfège


Est-il possible d’apprendre le piano sans connaître le solfège ?

Les formations de piano classiques débutent par un long (et souvent pénible) apprentissage du solfège. Celui-ci dure plusieurs années, pendant lesquelles il est pratiquement interdit de toucher à un instrument.

Cette façon très académique d’apprendre le piano est redoutablement efficace, mais c’est loin d’être la plus amusante, la stimulante et la plus gratifiante.

Le solfège est un langage et vous devez en connaître les bases pour déchiffrer les partitions de piano. Néanmoins, il est possible d’acquérir les bases du solfège tout en apprenant à jouer de votre instrument !

Comment apprendre à jouer ses premiers morceaux au piano en seulement quelques heures ?

Lorsqu’on débute au piano, notre premier objectif est d’en jouer, et pas attendre plusieurs mois avant de connaître les sensations que procurent le toucher de l’instrument et la beauté des notes produites.

Jouer ces premiers morceaux est aussi une source de grande fierté pour le pianiste débutant. Ils lui permettent de jauger concrètement ses progrès et de prendre la valeur de ses efforts.

En vous baladant sur ce site, vous trouverez des techniques et des méthodes qui s’appuient sur ces deux dimensions, théorique et pratique, en les combinant. Pour un plaisir de jeu et d’apprentissage du piano décuplé ! 😉